Comment c’est dans la tête d’une créatrice de motifs

person Posté par: Nathalie Ohna list Dans: Nouveauté Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 634
Comment c’est dans la tête d’une créatrice de motifs

Je vous invite à rentrer dans ma tête. A voir comment en partant d’un prétexte, d’une brindille ou d’un monument j’arrive au produit fini qui parfois est très éloigné de l’origine. Les méandres du chemin de la création transforment et déforment. Je vous propose avec l’exemple du film Avatar  de vous mener de l’origine de l’inspiration au produit fini. J’avoue qu’au départ, le film ne m’enthousiasmait pas plus que ça, mais la magie a opérée et j’ai été conquise. 

Je ne suis pas une « inventeuse », je ne crée rien, je ne fais que transformer et déformer ce que je vis à travers ce que je vois, ce que je comprends et ce que je sens. Je sélectionne, consciemment mais aussi inconsciemment, une idée dont je tire le fil.

L’idée prend souvent sa source dans mon sommeil, je la dessine en dormant. Au réveil, souvent j’ai une gamme de couleurs.

C’est là que le travail commence réellement. Deux options, je cherche des symboles images dans la gamme colorée ou je cherche les associations et je fais la gamme avec les images trouvées. Je compile toutes mes trouvailles sur un un moodboard (3 moodboard en moyenne par projet), images, mots, couleurs, marques, concepts. , puis je sélectionne une gamme de couleurs pour faire ma palette.

Après avoir choisi la taille de la toile, la gamme de couleurs, ce que je veux dire, les dés sont lancés, je ne maitrise plus rien, je laisse faire. Le dessin s’exprime, rassemble et unifie les idées. Parfois le résultat est à la hauteur de mes espérances, parfois il va au-delà mais il est souvent décevant. Il faut donc reprendre et reprendre. Créer nécessite patience et ténacité.  

Pourquoi faire un moodboard et une gamme colorée

 Parce que chaque couleur a une incidence sur les ambiances et les individus.

Parce qu’elles agissent sur notre inconscient.

Parce que l’originalité est insécurisante, il faut qu’elle ait de bonnes fondations.

Parce que le choix d’une gamme colorée ne supporte pas le hasard.

Parce que c’est la gamme de couleurs qui détermine l’âme du produit, avant même la qualité de la matière. 

Pour créer mes moodboards et nuanciers, je m’inspire par ordre d’importance :

1.       De vous, de mes rencontres, de mon quotidien

2.       Du monde de l’art.

3.       Des tendances de la mode et du textile. Les tendances font et défont la mode parce que l’individu est un « animal » social qui se renouvelle.

a.       Le magenta, couleur pantone 2023

b.       Les chasseurs de tendances et leurs carnets

·         Nelly Rodi

·         Peclers

4.       Des évènements de contexte

a.       La modification des modes de consommation (transport)

b.       Le changement climatique

c.       Les jeux olympiques 2024

d.       L’exposition universelle (quand elle n’est pas au Katar)

 

5.       Des défilés des grands du luxe. Le défilé Dior 2022 m’a donné l’idée de l’écossais

6.       Des blogeuses, chiara Ferragni, Julia Kuczynska, Junesixtyfive.Pour les tendance enfants, smudgetikka

7.       Des festivals iconiques, (fashion week, Coachella (c’est là que j’ai trouvé l’influence amérindienne et afro-américaine).

8.       De l’actualité des petites marques à travers leur boutique en ligne et leur page instagram

Je devrais, mais je ne fais pas

9.       Fréquenter les salons (maison et objet, Heimtextil, première vision)

10.   Lire la presse féminine

 

Pourquoi Ohna donne une grande importance à la gamme Noir et Blanc

1.       Parce ce que le noir est couleur

2.       Parce que l’œuvre de Soulage m’emporte et je vénère son outre-noir

3.       Parce que le noir est sur le devant de la scène dans tous les milieux, du chic au rock, tantôt glamour tantôt sulfureux, il reste toujours profond.

4.       Parce que j’ai dans la tête des images, Agnès B, Audrey Hebburn, Marilyn Monroe, Elisabeth Taylor, toutes ces femmes qui avec la couleur noire ont rivalisé avec les costumes noirs des messieurs.

Avatar 2 source d’inspiration de Janvier

Pourquoi, pourquoi pas !

Le film m’a ému, j’ai pleuré, trouvé ça beau et réussi.

N’étant pas une inconditionnelle des films d’actions mais plutôt en quête de fantastique et de rêve j’ai été gatée. Je me suis cru dans un film d’animation, voire à Disney. Le film a éveillé mon âme d’enfant, j’étais comme à la fête foraine, tantôt bercée, tantôt dans les loopings. Le créneau « familial écolo », n’en fait jamais trop. Je laisse volontairement de côté le cout de la production, l’impact carbone des films grand spectacle et la critique qui veut que toute chose soit impactante.

Je retiens principalement :

1-      Un magnifique tableau, dans l’harmonie des couleurs, le graphisme, la composition.

2-       L’eau, les corps qui glissent

3-      Une phrase : « l’amour c’est notre plus grande  force et notre plus grande faiblesse »

4-      Les tatouages des baleines

DU BEAU PARTOUT

Premier Moodboard Romantique et fleurs bleu

 Moodboard

Rapporté par mots clés

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire